formation/Stage

SAISON 17/18

À GENÈVE

Formation annuelle au jeu clownesque,

à raison d’un week-end par mois, à Genève, pendant 10 mois, avec plus de 3 jours de représentations début septembre 18.

Le clown, contrairement aux idées reçues, est bien plus qu’un genre, c’est un long processus d’apprentissage, qui nécessite un travail précis et exigeant d’acteur, pour feindre la simplicité.

Faire le con est un travail très sérieux. Mais qui, heureusement, se fait dans le ludisme, plutôt que dans la prise de tête.  En effet, aux travers d’exercices variés et de divers passages plateau, vous allez découvrir que les outils essentiels sont votre corps, votre rythme et votre urgence de vivre, plutôt que votre intellect. Et que lâcher la tête, bin, ce n’est pas si simple.

Ce travail s’adresse au comédiens et acteurs professionnels curieux, qui ressentent le besoin d’élargir leur palette et désirent apprendre une technique de jeux supplémentaire (attention c’est addictif), ainsi qu’aux amateurs curieux et désireux

d’aller vers la scène (attention c’est du boulot).

Après, une première expérience l’an dernier, je réalise l’importance de rendre compte de l’exigence que requiert cette démarche, c’est plus qu’un simple atelier de loisir, en tout cas c’est en ce sens que j’ai envie cette année de mener cet atelier. J’ai malgré tout envie d’avoir un groupe mixte fait de professionnels et d’amateurs pour les raisons suivantes :

Tout d’abord le clown, c’est une recherche sur ses failles et ses rêves, et ça les professionnels n’en ont pas plus que les amateurs, puisqu’on est tous unique et différent.  C’est notre trésor commun.

Ensuite c’est l’art d’être et non de faire. J’ai ainsi pu remarquer que bien souvent, des personnes amateures avaient pour eux une virginité et une innocence non feinte naturellement juste.

Néanmoins attention, il s’agit tout de même au bout du bout d’un travail d’acteur aussi.

Bref, il requiert de la rigueur tout autant que de la connerie.

Le clown c’est l intelligence du cœur, c’est un peu bateau comme phrase, mais c’est pour essayer de faire comprendre que c’est parce que le clown livre avec générosité ses émotions, ses gestes, sa propre danse du diable, qu’il touche le monde.

Pour moi c’est un percussionniste émotionnel, un athlète affectif…qui s’amuse de lui même avec les autres.

Ainsi tout au long de ces week-ends, nous allons petit à petit vous faire prendre conscience des outils qui vous sont propres, pour découvrir et développer votre humour.

Attention, c’est un travail exigeant, beaucoup plus compliqué qu’il n’y paraît, je le dis car je me rends compte que s’il est pris à la légère, le rendu est chiant (enfin surtout à voir).

Ah oui un dernier truc, on travaille sans le nez.

Programme pédagogique

A la demande de certains d’entre vous, je vous ai fait un programme, mais il est évident, que cela est une base de travail pour nous car, la vie étant ce qu’elle est, il se peut que parfois je ne fasse pas du tout ce que j’avais prévu de faire et ce parce que le momentum, nous aura dicté d’aller ailleurs ensemble. Mais quoi qu’il en soit nous aborderons du mieux possible toute les notions sus nommées. Maintenant, armez vous de patience, le clown, c’est long… très long et beaucoup pensent que c’est de la marde, hahahaha.

Si ils savaient…

Le week end du 21 et 22 Octobre : Initiation aux jeux clownesque

Les démarches, les appuis, les silhouettes

Premier pas au plateau aux travers de divers exercices

Le week end du 18 et 19 Novembre : Le corps est un jeu

Les isolations, les points de tension, les appuis, les points d’expression

Passages plateau : s’amuser des contraintes rythmiques

Le week end du 16 et 17 Décembre : L’expression

Travail d’écoute, de sensibilité.

Connecter le corps avec les émotions et s’en amuser.

La voix, le masque (votre visage en vie), les voyages émotionnels

Le week end du 20 et 21 Janvier  et le 17 et 18 février: Les humours et le jeu

Humour physique, le cabotinage, la fantaisie, etc…

Temps public,  le bide,  la blague, l’envol…

Le  week end du 17 et 18 Mars : Le DUO/ Le trio

Technique d’écoute et jeux en sensibilité avec partenaire

Le  week end du 21 et 22 Avril : Ça joue, ou bien ?

Travail et mise en route de vos propositions

Et mise en lumière des outils de chacun et des devoirs à faire en dehors.

Le week end du 19 et 20 Mai : Fais ce qu’il te plait (on se tire ailleurs, à définir…)

On va jouer, jouer et jouer et répondre aux problématiques et questionnements, si possible de chacun, aux travers d’exercices et de passages.

Le week end du 16 et 17 Juin : Le preske show

Travail  plus profond sur les propositions

Montage du spectacle de septembre

Le week end fin août : Filage etc

On bosse, on affine, on confronte…

Premier week end de septembre : show must go on

On  se lâche sérieusement. Parce que c’est plus le temps des doutes, c’est le moment d’y aller…

BREFOGRAPHIES DE L’INTERVENANT

Alexandre Bordier, auteur, comédien, musicien, metteur en scène , formateur, suisse, de Genève, commence le théâtre très tôt, avec Claude Delon et notamment les Chasseurs en Éxil, puis c’est avec Kitschpanikkk, qu’il s’oriente vers un travail plus physique. Ensuite il participe activement (dix ans) à l’aventure des «  Épis Noirs », après quoi, il s’en échappe pour créer avec Sigrid Perdulas, leur propre cie, Le Bestiaire à Pampilles, parcourant la Suisse, la France et l‘étranger avec de nombreux spectacles, tous crées, à Genève ( Marie Glawdys et Max Paul expérience, Lux Interior, Man on the Spoon, Container ) depuis déjà 14 années. Il participe aussi brièvement à l’aventure de carnage production ( dérapage) et  plus régulièrement aux cabaret sur le coté à Toulouse. Il se forme en jeu clownesque avec Ami Hattab, Pina Blankenvoort, Laura Herst, Manu Sembely mais surtout avec Michel Dallaire et sa méthode (aux hangar des mines), qu’il creuse un peu plus, puis décide à son tour de passer à l enseignement ( depuis 9 ans).  Il  écrit irrégulièrement pour l’audiovisuel (Les Chabadingues, peplum.ch) et depuis peu des chroniques mensuelles à la radio (radiomonpais) et vient de recevoir coup sur coup deux bourses de la Société suisse des auteurs ( spectacle d’humour en avignon et écrire pour la rue) en 2016. Voilà voilà…

———————————————————————————————————-

Atelier hebdo  les jeudis À TOULOUSE 17/18